Chauffage Energie Bois - BioEnergies-Sud - Nîmes - Montpellier

Les chaudières à bûches

L’avantage majeur est le prix du combustible.
Dans tous les cas il est nécessaire de passer par un ballon tampon que l’on chargera idéalement au maximum une fois par jour.

On distingue trois principales familles de chaudières :

Les chaudières à combustion montante

Elles sont simples, peu onéreuses mais de faibles rendement (55-60%).
Le bois est empilé sur la grille et brûle de façon naturelle. La combustion qui est difficile à maîtriser (par régulation de l’air primaire) est généralement incomplète et de mauvaise qualité.

Chaudière bûches

Les chaudières à combustion inversée (gazéification)

Les flammes se développent sous la grille, après la combustion primaire un nouvel apport d’air dans le foyer permet de ré-enflammer les gaz imbrûlés (combustion secondaire).
Le rendement est amélioré (65-70%) et la pollution réduite.

Les chaudières turbo

Ce sont des chaudières à combustion inversée auxquelles on ajoute une turbine pour introduire l’air primaire ou accélérer le tirage et améliorer ainsi la combustion donc le rendement (75-85%). La combustion est totale, elles conviennent bien aux résineux.
Dans tous les cas le choix des essences de bois ainsi que le taux d’humidité (- de 25%) est très important pour le bon fonctionnement de ces chaudières.